Témoignages

J’ai eu la chance et le plaisir de travailler avec eux. Je les remercie de tout cœur d’avoir accepté de laisser leur ressenti sur ce site.

Bernard Joussaume

« Le projet de raconter un jour ma vie à mes petits-enfants m’a toujours habité, comme j’aurais voulu entendre mon grand-père me raconter la sienne. J’ai mis plus de trente ans… à ne pas le faire !! Autres priorités, manque de temps, d’énergie, de savoir-faire et surtout de savoir-écrire : le hasard, non je ne crois pas au hasard, le destin plutôt, m’a rapproché de la main et du stylo merveilleux d’Anabelle. Anabelle n’est pas seulement une écrivaine, c’est une biographe et cela change tout. Elle mettra en musique vos propres notes, émotions et confidences. Son implication vous donnera l’impression qu’elle fait partie de la famille. Au bout de ces échanges, qui pourront prendre, d’ailleurs, l’allure d’une thérapie, naîtra une véritable œuvre familiale. »


Claudette Sérès

« Depuis que je connais Anabelle Boissard, ma vie a changé pour l’élaboration pratique de mes ouvrages : mise en page, chapitres, sommaire et bien sûr les couvertures. Auparavant, cette tâche, je la confiais à l’imprimeur mais c’était devenu très difficile pour les corrections et il y en a toujours, même à la dernière minute. Désormais, tout est plus facile pour moi, je me sens épaulée. Elle ne compte pas son temps. Elle est disponible et très agréable. C’est le côté rassurant pour dévoiler sa vie ou celle de ses proches.

Elle est de bon conseil, corrige patiemment et suggère à bon escient. Elle propose plusieurs maquettes pour la couverture. Mais c’est toujours l’auteur qui a le dernier mot. Ses remarques, souvent fort pertinentes eu égard à son expérience en la matière, me font voir un angle différent de mon récit et ainsi je creuse un peu plus ou bien j’écourte selon ce qui convient le mieux.

Ce qui est bien, c’est qu’elle n’impose rien. Elle suggère simplement avec beaucoup de patience et une écoute attentive. J’ai réalisé avec elle un recueil de poésie, un essai et un roman du terroir. Il me tarde de la retrouver pour une nouvelle aventure. »


Roger Ragni

« Au moment où j’écris ces lignes, Anabelle commence l’écriture de notre troisième livre ensemble, preuve que je lui accorde toute ma confiance. J’ai toujours été satisfait de son travail très professionnel. Ce que nous avons convenu en début de projet est respecté, tout comme les délais. Nous avançons dans les meilleures conditions. Les tarifs sont justes. La divine providence ne s’est pas trompée en m’envoyant vers elle. »


Marianne Mousseau

« Je voulais raconter l’histoire de ma vie à mes amis et connaissances, enfants et petits-enfants. Je n’y arrivais pas. Anabelle Boissard a été le révélateur : par son écoute attentive et une écriture très juste, elle a retranscrit tout ce que je lui ai raconté et m’a même parfois révélée à moi-même. Elle avait capté tout à fait mon caractère. Le résultat a été un joli livre dont les retours de mes lecteurs m’ont prouvé que c’était exactement ce que je voulais faire. Le style ressemblait à notre conversation et le tout était facile à lire. Ses visites ont été un plaisir et je lui sais gré du plaisir de mes lecteurs. » 


Dominique Villaes

« En septembre 2014, alors que je vivais en région parisienne, j’ai eu le privilège de rencontrer Anabelle. Ma vie n’a pas été un long fleuve tranquille, mais écrire ne m’a jamais effleuré l’esprit jusqu’en 2012. Puis une voix surgie du passé m’a poussée à m’asseoir devant mon ordinateur afin de révéler tous mes secrets. Ainsi est né mon premier livre, La Lumière est au bout du chemin, qui dévoile mon cheminement spirituel et mystique. Le manuscrit terminé, j’ai pris conscience qu’il avait besoin d’être relu et corrigé par des mains expertes. Mais par qui ? Je ne pouvais pas envisager de confier mes écrits à une personne inconnue, il m’était impossible de l’envoyer à un correcteur par Internet. Lorsqu’un exemplaire du journal Notre Temps arriva, une annonce m’interpella fortement : « Votre vie mérite un livre ! Écrivaine, je le rédige pour vous ou retravaille votre manuscrit ». J’ai immédiatement pris mon téléphone. Déjà, la voix me parut sympathique ! La région parisienne est très étendue, la probabilité que l’auteure de l’annonce passe à proximité de chez moi le jour même était faible. Pourtant, en début d’après-midi, Anabelle était face à moi ! Au premier regard, j’ai compris qu’elle m’était envoyée par le Ciel et cela s’est très vite confirmé. Une personne souriante, douce, respectueuse, à l’écoute… Sans hésiter, je lui ai confié mon tapuscrit ! Son professionnalisme, son sérieux, sa patience, son respect ont fait que notre collaboration ne s’est pas arrêtée là. En 2020, je lui ai confié mon deuxième livre, La Face cachée de la vie. Et, si Dieu le veut, je lui confierai certainement le troisième ! Merci d’être là Anabelle. »


Olivier Fremann :

« Anabelle, merci pour ta patience. Accompagner quelqu’un comme moi n’est pas toujours simple, avec les idées qui vont, qui viennent, qui changent. J’ai apprécié ta souplesse. Elle m’a été précieuse.

Je retiens aussi cette question essentielle que tu m’as posée : pourquoi écris-tu ce livre ? La réponse a été longue à trouver. Cela explique mes errements. Ce livre est à écrire par amour. Par amour pour soi, tout d’abord. Et par amour pour ceux qui seront amenés à le lire. D’où ton autre question : pour qui écris-tu ce livre ?

J’ai énormément apprécié ta rigueur, qui permet de fixer un cadre, tout en restant dans quelque chose de juste, de pertinent, d’utile.

Merci aussi pour ton humanité, ton écoute. Tu es consciente qu’il faut parfois du temps, qu’il faut laisser le temps au temps pour que les idées se forment, évoluent et se fixent. Merci de m’avoir convaincu que rien n’est définitif : on peut écrire un premier livre, puis en faire un second sur le même thème. »

Retour